Tapisserie Verdure AUBUSSON

Tapisserie Verdure AUBUSSON

Tapisserie Verdure AUBUSSON

Tapisserie Verdure d’Aubusson

Epoque 18e – Dim:L177xH265

N° de référence : 78J/ 2688

Origine : France – Aubusson

Époque : XVIII ème siècle

Provenance : Collection Privée

Composition : Laine et soie

Dimension : L 1.77 x H 2.65

Prix sur demande – Cliquez ici

https://galeriejabert.com/

Charmante tapisserie d’aubusson de fin XVIIe-début XVIIIe

Dans un magnifique paysage composé d’arbres, de fleurs, de villages et châteaux, un volatile se prélasse au bord d’un cours d’eau.
Très riche bordure à guirlandes de fleurs et feuillages .
L’exceptionnelle conservation des coloris des laines et soies, leur fraîcheur, leur vivacité, leur contraste des tons des plus foncés aux plus clairs rehaussés par des rouges et orangés francs, apporte à cette tapisserie beaucoup de chaleur, de relief et de luminosité.
C’est un excellent exemple des plus belles tapisseries dites »verdures » tissées dans les ateliers d’Aubusson.

Elle possède ces bordure et sa d’origine.

Notre maison vous assure la vente d’une tapisserie avec facture et expertise agrée, bien nettoyée, en bon état avec son système de fixation. Si cela devait être nécessaire, nous vous préciserons les travaux qui ont été effectués. Toutes nos tapisseries peuvent vous être présentées à votre domicile en France et pays limitrophes avant votre décision définitive.

Pour plus d’information, veuillez nous contacter

Tel : 01.43.06.45.55 ou cliquer ici contact@galeriejabert.com

Les origines de la tapisserie d’Aubusson restent toujours incertaines. Même si certains l’assimilent à des Sarrasins qui se seraient installés sur les rives de la Creuse après leur défaite à Poitiers en 732. Tandis que d’autres pensent que c’est le fait que Louis 1er de Bourbon aurait incité des tapissiers flamands à venir s’installer dans la creuse.

Au début les lissiers s’intéressaient aux tapisseries à verdures. Et par la suite ils commencent à produire des scènes de chasse, par exemple : la chasse à la licorne, au loup, au lion, au sanglier, au cerf. ils commencent à s’intéresser aussi aux scènes religieuses.

Au fil du temps, en s’inspirant de Felletin (petite ville de la haute vallée de la Creuse qui accueillait les premiers ateliers de la région) Aubusson devint la capitale mondiale de la tapisserie. Les lissiers utilisaient la laine de mouton comme support pour la tapisserie.

Grace à leur dextérité, ils ont réussi à implanter une considérable collection dans un centre à Aubusson mais dont les éléments sont éparpillés partout dans le monde. On peut citer par exemple les plus grandes tapisseries du monde qui embellissent la cathédrale de Coventry, l’opéra de Sydney et des aéroports en Arabie, ont toutes été tissées à Aubusson ou Felletin. Le siège de l’Unesco à Paris, le paquebot France, le Kremlin, et de nombreux autres lieux aussi prestigieux s’ajoutent à la longue liste.

Au cours du xxe siècle la tapisserie a connu un printemps artistique sous l’influence de Jean Lurçat ( 1892-1966), avant d’entrer dans une période de crise vers les années 808.

 

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres.