Bruxelles Tapisserie d’apres Tenier

Bruxelles Tapisserie d'apres Tenier

Bruxelles Tapisserie Tenier

2.40x1.70

Il est fils de David Teniers le vieux et de Dymphna de Wilde. Il est le neveu de Juliaen Teniers. Il reçut ses premières leçons de peinture de son père, mais la fréquentation d’Adriaen Brouwer, exerça sur lui un important ascendant.

En 1632, il devient membre de la guilde d’Anvers, en tant que spécialiste de petits formats religieux et de tableaux de genre. Il se lia alors avec Jan Brueghel l’Ancien, dit de velours, et en 1637 il épousa sa fille Anne en premières noces. À cette époque il perçoit plusieurs subsides publics dont ceux de la charge de Maître de la chapelle du Saint-Sacrement à l’église Saint-Jacques, et de Doyen de la Guilde de Saint-Luc.

En 1647, il travaille pour l’archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg, lorsqu’il administrait les Pays-Bas espagnols et il l’a suivi à Bruxelles comme peintre de cour en 1651.

Cette charge incluait la gestion de la collection d’œuvres d’art de l’archiduc. Il en a réalisé en 1660, un catalogue illustré Le Theatrum Pictorium, pour lequel il réalisa de petites copies de peintures italiennes, par exemple des Vénitiens du xvie siècle. Une bonne partie de la collection venait de ventes aux enchères de nobles anglais, qu’avait chassés le puritanisme. Léopold-Guillaume légua cette collection à son neveu Léopold Ier, de sorte qu’elle devint propriété impériale et représente aujourd’hui une partie importante du musée d’histoire de l’art de Vienne.

Son travail pour Léopold-Guillaume lui vaut un succès immense auprès de souverains étrangers, tels que le Prince Guillaume II d’Orange, la reine Christine de Suède et le roi Philippe IV d’Espagne. Il œuvra ensuite également pour Don Juan d’Autriche, successeur de Léopold-Guillaume. Sa production fut de plus en plus abondante et rapide et la qualité de ses œuvres en a souffert : compositions plus faciles et moins vigoureuses et coloris moins délicats2.

Il se remaria en 1656 avec Isabelle de Fren, dont il eut quatre enfants.

En 1663, il fut anobli et obtint de fonder une Académie d’Art à Anvers3.

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres.