Aimé-Jules DALOU – « Désespérée »

Aimé-Jules DALOU   -

Aimé-Jules  DALOU (1838-1902)

« Désespérée »
Sculpture en bronze à patine brun nuancé
Fonte à la cire perdue de Susse Frères Editeurs Paris
Cachet dans la cire + Cachet serti sur la terrasse
Signée « DALOU » SUR LA TERRASSE
Vers 1910

Hauteur : 19,6 cm

Vendue avec facture et certificat
Très bel état de conservation

Conditions générales de livraison :
Nous organisons la livraison dans le monde entier. Un devis vous sera établi lors de votre achat. Veuillez nous consulter.

***************

Aimé-Jules DALOU (1838-1902)

« Le Sculpteur de la République »

Après une enfance parisienne modeste Dalou débute sa carrière sous le Second Empire. Mais elle est vite interrompue par la guerre de 1870 et la Commune de Paris à laquelle Dalou prend part. Contraint à l’exil, le sculpteur s’installe à Londres où il obtient un vif succès auprès des amateurs anglais. Il rentre en France en 1879, à la faveur de l’amnistie des communards.
La Ville de Paris lui commande alors son oeuvre la plus célèbre, le Triomphe de la République à l’esthétique révolutionnaire. Ce chef-d’oeuvre qui trône à présent au centre de la place de la Nation, le Triomphe de la République est le premier d’une longue série de monuments publics conçus par Dalou pour la capitale. Par ailleurs, comme tous les sculpteurs de son temps, il fournit pour une clientèle privée des bustes et des oeuvres décoratives très appréciées.

 

Bibliographie : « Désespérée » : Aujourd’hui conservé au Petit Palais, dans les collections provenant du fond d’atelier de l’artiste, le plâtre original de la « Désespérée » compte parmi ces esquisses non datées. Il peut être rapproché d’un ensemble d’études sur les thèmes ovidiens exécutés dans les dernières années de la vie de l’artiste, d’une facture rapide et vigoureuse loin du lissé de ses débuts. 

Connue également sous le nom de « L’implorante » ou « Nu s’étirant », notre « Désespérée » est une jeune fille nue, ssise sur un rocher. Le buste en torsion, elle rejette la tête en arrière, repliant ses bras sur son front dans un mouvement de vive douleur.

Une telle tension est rare chez Aimé-Jules Dalou, dont les femmes ont plus fréquemment des postures repliées, occupées à leur ouvrage ou caressant des enfants.

*******

Contact : 06.08.51.85.37

Mail : contact@galerieparismanaus.com

Galerie Paris Manaus

Objet disponible chez
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres.