GEN PAUL Homme à cheval

GEN PAUL   Homme à cheval

Aquarelle sur papier journal

35,5X48 cm

Eugène Paul, dit Gen Paul, né le 2 juillet 1895 à Paris XVIIIe et mort le 30 avril 1975 à ParisXIIIe, est un peintre expressionniste français. Il fut aussi gouachiste, dessinateur, graveur etlithographe.

Ami de Louis-Ferdinand Céline, Gen Paul est un autodidacte, parfois qualifié de façon réductrice de « peintre de Montmartre ». Il fut initié à la gravure par Eugène Delâtre.

Gen Paul a peint ses premières toiles entre 1919 et 1924 sous le pseudonyme de Paul Trelade.

Eugène Paul naît dans une maison de Montmartre, au 96 de la rue Lepic (peinte par Vincent van Goghet qui a vu passer de nombreux artistes), et pratique dès son jeune âge le dessin et la peinture. Son père meurt alors qu’il n’a que dix ans.

Gen Paul est d’abord formé pour construire des meubles décoratifs.

La Première Guerre mondiale éclate. Il y est envoyé comme soldat et blessé deux fois, dont une fois gravement : il perd une jambe. Pendant sa convalescence, il se remet à peindre et devient ami, auBateau-Lavoir, avec Juan Gris, qui l’a beaucoup aidé.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Gen Paul est proche d’Otto Abetz et des milieuxcollaborationnistes et antisémites1, mais il échappe à l’épuration à la fin de la guerre 2.

Bien que Gen Paul n’ait pas fréquenté d’école des beaux-arts lors de sa formation, il se montre assez doué pour vivre de son art durant près de 60 ans

Ses premières œuvres semblent refléter de nombreuses influences croisées, dont celles de ses amis de Montmartre : Vlaminck, Utrillo et Frank-Will, mais il développe rapidement une personnalité teintée d’un expressionnisme qui reflète des influences aussi variées que celles de Toulouse-Lautrec,van Gogh, Cézanne, et avant eux Goya, Vélasquez, El Greco, influences que l’on retrouve à cette époque chez son ami Henri-Martin Lamotte. Les influences cubistes de Gris, Picasso et Fernand Léger se sentent dans certaines œuvres, alors que nombre de ses gravures de paysages urbains sont beaucoup plus « réalistes ».

Pendant l’entre-deux-guerres, de 1925 à 1929, alors que le peintre cherche à dépasser son handicap physique et le souvenir des horreurs de la guerre, il produit plusieurs de ses peintures réputées les meilleures. Elles sont caractérisées par le mouvement créé par le geste de pinceau, l’audace des compositions empreintes de vues forcées, de diagonales, zébrures et zigzags, juxtaposant des motifs colorés abstraits à des parties réalistes.

Contrairement à d’autres expressionnistes de ce temps, tels que Soutine et Rouault, et contrairement aux expressionnistes allemands, plus « morbides », qui semblent déjà annoncer la Seconde Guerre mondiale, les œuvres de Gen Paul semblent gaies et pleines d’optimisme, nourries d’une passion pour la vie et d’un intérêt pour la simplicité de la vie quotidienne.

Par le dynamisme et le mouvement présents dans ses peintures, certains considèrent Gen Paul comme le précurseur des formes de l’Expressionnisme abstrait des années 1950.

Gen Paul meurt à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, le 30 avril 1975. Il est inhumé au cimetière Saint-Vincent à Montmartre.

Objet disponible chez
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres.